mercoledì 25 aprile 2018

Opera Liegi, stagione 2018-19: 9 grandi opere, 4 concerti di prestigio, 3 spettacoli per giovani

Alliant grands titres du répertoire et œuvres moins connues, la saison 2018.19 proposera 9 grands opéras, dont cinq nouvelles productions ou co-productions internationales et une production inédite en Belgique :

Il Trovatore de Giuseppe Verdi ouvrira la saison. Sous la baguette du Maestro Daniel Oren et dans une mise en scène de Stefano Vizioli, Fabio Sartori incarnera le rôle de Manrico. Tiraillé entre ses origines incertaines et ses amours contrariées, celui-ci fera face à l’Azucena de Violeta Urmana, personnifiant la part d’ombre et de peur qui sommeille en chacun de nous.

En octobre, un petit chef-d’œuvre de l’opera buffa sera remis à l’honneur, en partenariat avec le VooRire Festival de Liège. Dans une mise en scène dynamique de Stefano Mazzonis di Pralafera et sous la direction musicale du jeune chef belge Ayrton Desimpelaere, Il Matrimonio segreto de Domenico Cimarosa alignera facéties ludiques et airs réjouissants.

C’est au Maestro Gianluigi Gelmetti qu’il reviendra de diriger un des grands chefs-d’œuvre de Giacomo Puccini, Tosca. Claire Servais met en scène ce saisissant portrait de femme, incarnée par Virginia Tola, manipulée jusqu’à la fin par le diabolique Scarpia, qu’interprétera, en fin connaisseur du rôle, le baryton Marco Vratogna. 

Pour les fêtes, une nouvelle coproduction de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège, de l’Opéra Comique et de l’Opéra Royal de Versailles sera représentée sur notre scène. Acclamée tant par la critique que par le public lors de sa création parisienne fin 2017, Le Comte Ory de Gioachino Rossini mettra à l’honneur dans les rôles principaux le ténor Antonino Siragusa et une fidèle de notre Maison, la soprano Jodie Devos. La mise en scène virevoltante de Denis Podalydès, la direction musicale du chef espagnol Jordi Bernàcer, ainsi que les costumes créés par le mythique Christian Lacroix et réalisés dans nos ateliers, donneront vie à cette œuvre, véritable incarnation d’un gigantesque désir de liberté.

En janvier 2019, notre scène accueillera une nouvelle production des opéras de Turin, Lausanne et Tel-Aviv encore inédite en Belgique : Faust, de Charles Gounod. Sous la baguette de notre Premier chef invité Patrick Davin et dans une mise en scène de Stefano Poda, une distribution faisant la part belle aux artistes belges incarnera les protagonistes de cet ouvrage interrogeant les rapports entre l’Homme et la Divinité. Aux côtés du basse italien Ildebrando d’Arcangelo, l’on y remarquera la prise de rôle d’Anne-Catherine Gillet en Marguerite, Marc Laho en Faust, et Lionel Lhote en Valentin. 

Nous retrouverons ensuite notre Chef Principal attitré Speranza Scappucci pour l’un des derniers opéras de Giuseppe Verdi, Aida. À rebours des lectures habituellement monumentales qui sont faites de cette œuvre, la mise en scène de Stefano Mazzonis di Pralafera s’attachera à mettre en avant la manière très intime dont Verdi y dépeint ses personnages. Pour les incarner, deux distributions se partageront la scène, au sein desquelles l’on épinglera les prises de rôle de Serena Farnocchia en Aida, de Gianluca Terranova en Radamès et de notre compatriote Lionel Lhote en Amonasro, aux côtés notamment de Nino Surguladze et de Marianne Cornetti, dans le rôle d’Amnéris.

La grande soprano Olga Peretyatko nous fera, en avril 2019, l’honneur d’incarner pour la première fois de sa carrière le rôle-titre d’Anna Bolena de Gaetano Donizetti, sous la direction de Giampaolo Bisanti. Comprenant également le ténor Celso Albelo et la basse Marko Mimica, la mise en scène de Stefano Mazzonis di Pralafera nous emmènera à la découverte des aspects parfois sous-entendus de cette grande fresque historique. Cette œuvre rare de Donizetti n’a plus été jouée à Liège depuis 1982, et sera présentée en coproduction avec les Opéras de Lausanne, Mascate et Bilbao.

L’avant-dernier opéra de la saison 2018-2019 n’a, depuis la construction du Théâtre en 1820, jamais été joué sur notre scène ! La Clemenza di Tito, l’un des derniers opéras de Mozart, sera ici confié à la baguette du chef autrichien Thomas Rösner. La soprano Patrizia Ciofi y prendra le rôle de Vitellia et partagera la scène avec, entre autres, Anna Bonitatibus en Sesto. À la mise en scène, nous retrouverons Cécile Roussat et Julien Lubek, dont l’univers poétique et très personnel se mettra au service de cette œuvre empreinte d’un profond humanisme.

Enfin, pour conclure la saison d’opéras, notre Chef principal attitré Speranza Scappucci dirigera pour la première fois I Puritani, l’œuvre ultime de Vincenzo Bellini. Dans une mise en scène de Vincent Boussard, cette nouvelle coproduction avec l’Opéra de Francfort bénéficiera de costumes signés par Christian Lacroix, mais également de la présence pour la première fois à Liège de deux incontournables solistes d’aujourd’hui dans les rôles principaux : Lawrence Brownlee en Lord Arturo Talbot et Zuzana Marková en Elvira.
Quatre concerts de prestige...

L’Opéra Royal de Wallonie-Liège présentera quatre grands concerts vocaux mettant en vedette certains des plus grands solistes du monde.

Sous la baguette de notre Chef Principal attitré Speranza Scappucci, le Chœur (renforcé pour l'occasion par des éétudiantts de l'IMEP) et l’Orchestre de notre Maison s’allieront à des solistes de haut vol, dont Serena Farnocchia, Marc Laho et Roberto Scandiuzzi, pour interpréter en octobre la monumentale Messa da Requiem de Giuseppe Verdi.

Le 24 novembre, nous accueillerons pour la première fois sur notre scène et pour une date unique en Belgique la mezzo—soprano américaine Joyce DiDonato. Elle sera accompagnée par notre Orchestre, placé sous la direction du Maestro Paolo Arrivabeni, dans un répertoire d’œuvres de Pacini, Rossini, Carafa, Mozart, Berlioz, Bizet ou encore Bellini.

C’est une véritable légende qui se produira sur notre scène le 31 mars : Leo Nucci, immense baryton dont les interprétations de Rigoletto, Nabucco ou Macbeth font figure de références, sera pour ce concert de gala accompagné par l’Italian Opera Chamber Ensemble.


Enfin, Sonya Yoncheva, acclamée par la critique comme l’une des sopranos les plus talentueuses de sa génération, foulera pour la première fois notre scène dans un programme d’airs et duos de Giuseppe Verdi. Un moment à ne pas manquer !

Trois spectacles Jeune Public...

La sensibilisation du jeune public à l’opéra reste l’une des priorités de notre Maison : c’est pourquoi trois spectacles lui seront destinés.

La Cendrillon de Pauline Viardot, mise en scène par Davide Garattini Raimondi et présentée en collaboration avec la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et l’IMEP de Namur, alignera une distribution entièrement belge pour emmener les tout-petits dès 5 ans à un bal masqué empli de surprises… Cette production partira également en tournée dans le cadre des Festivals de Wallonie. 

I was looking at the ceiling and the I saw the sky : inspiré du témoignage d’un survivant du tremblement de terre qui secoua Los Angeles en 1994, cet opéra de John Adams proposera aux jeunes à partir de 12 ans sa musique métissée aux sonorités très actuelles. Cette nouvelle production de l’œuvre, dans une mise en scène de Marianne Pousseur et Enrico Bagnoli, sera réalisée en collaboration avec le Théâtre National, le Conservatoire Royal de Bruxelles et la Compagnie Khroma.

Enfin, pour les enfants à partir de 6 ans, le jeune chef Ayrton Desimpelaere dirigera l’opéra participatif Don Quichotte, librement inspiré de l’œuvre éponyme de Jules Massenet et mis en scène par Margot Dutilleul.
Formation et collaborations...

Outre la présence des plus grands artistes belges et internationaux, la découverte de nouveaux talents et la formation des artistes de demain constituent une préoccupation constante de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Plusieurs artistes, aujourd’hui de premier plan, ont d’ailleurs fait leurs débuts sur notre scène. Cette saison marquera, entre autres, ceux de Pierre Derhet, Kamil Ben Hsaïn Lachiri et Maxime Melnik. 

Depuis plusieurs années, l’Opéra Royal de Wallonie-Liège collabore avec les institutions pédagogiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin de permettre aux étudiants en chant, en instruments d’orchestre ou en direction d’orchestre, de découvrir un milieu professionnel de haut niveau de l’intérieur et par la pratique. Ainsi, cette saison, nous accueillerons dans de nombreuses productions, en tant que solistes ou membres des chœurs et de l’orchestre, des jeunes issus des Conservatoires Royaux de Liège et de Bruxelles, de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et de l’Institut supérieur de musique et de pédagogie de Namur (IMEP). 

Acteur incontournable du paysage artistique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, notre Maison s’insère plus largement dans le riche maillage culturel du territoire pour créer des synergies et développer des projets en réseau. C’est ainsi que nous aurons le plaisir de collaborer avec plusieurs opérateurs phares au cours de cette nouvelle saison. Citons le Palais des Beaux-arts de Charleroi, les Festivals de Wallonie, le Théâtre National et Khroma, le Théâtre de Liège, l’IMEP ou encore l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège. 


Merci à toutes et à tous pour votre présence à nos spectacles, ainsi qu’à notre public qui nous soutient avec fidélité et passion.