mercoledì 11 aprile 2018

Galerie Pascal Goossens, Bruxelles: jusqu'au 22 avril "Pierre Radisic, The Man Who Fell to Earth"

The Man Who Fell to Earth atterrit pour la première fois à Bruxelles. Cette série signée Pierre Radisic a inauguré, le 22 mars dernier, un nouvel espace exclusivement dédié à la photographie contemporaine, à sa production et à sa diffusion, la: Galerie Pascal Goossens.  


Voyage initiatique, The Man Who Fell to Earth est une œuvre qui s’est construite de 2009-2014. Au total, elle réunit plus de 500 images prises dans une dizaine de pays européens.  Ce travail met en scène un personnage, l’ombre du photographe, qui nous répercute ses interrogations. Témoignant de ces pérégrinations, l’étrange silhouette se pose çà et là sur terre de façon précise et singulière. De manière parfaitement ludique, elle propose un regard venu d’ailleurs sur notre univers et ses circonstances. Le titre de la série est un clin d’œil non dissimulé au film de Nicolas Roeg sorti en 1976 et adapté du roman de Walter Stone Tevis publié en 1963. La série du photographe en contient toute l’énigme, la nostalgie et l’atypisme parfaitement incarnés par son principal protagoniste incontestablement science-fictionnesque. 


The Man Who Fell to Earth par William A. Ewing,  auteur et curateur en photographie, ancien directeur du Musée de l’Elysée de Lausanne « Il y a des personnes qui rient à l’extérieur mais sont sérieuses à mourir à l’intérieur.
Et d’autres qui sont terriblement sérieuses à l’extérieur mais rient à l’intérieur. Je vois Pierre Radisic dans une catégorie à part : il rit à l’extérieur et il rit à l’intérieur – et reste néanmoins mortellement sérieux lorsqu’il s’agit du grand Jeu de la Vie, dans lequel nous échouons tous sur Terre, regardons autour de nous stupéfaits. (…) Ceci nous amène à son alter ego. Cet être d’ombre, venant d’arriver sur Terre, est amusé par ce qu’il voit alors qu’il établit son voyage de découverte aux yeux écarquillés. (…) Il tente de tout absorber, les formes de vie étranges avec lesquelles parfois il s’accouple ; les objets mystérieux sur lesquels il tombe ; les symboles occultes ; les rituels du sexe et de la mort ... les structures déconcertantes de civilisations éloignées ... Durant le voyage, il découvre d’étranges principes à l’œuvre ... Le Cubisme, le Constructivisme, l’Animisme...Il découvre qu’un ordre existe sur Terre, qu’il déchiffre comme des hiéroglyphes ». 

À propos de Pierre Radisic Pierre Radisic est né en 1958 à La Hestre (Belgique). Il est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre (Bruxelles). Son travail est présent dans d'importantes collections publiques en Europe et aux États-Unis. Pierre Radisic s'intéresse autant à la photographie pure qu'aux manipulations chimiques et informatiques complexes. Il travaille principalement par séries thématiques, entre autres : Portraits de couples, Variations sur Marilou, Waldzenen, Corps célestes, Pornscapes, Ars Musica, The Man Who Fell to Earth, Decisive Place… Ses oeuvres sont représentées dans de nombreuses collections de musées et d'institutions artistiques, notamment au Musée de l’Elysée de Lausanne, à la Maison Européenne de la photographie de Paris, au Centro de Fotografia de Santa Cruz de Tenerife, au Centre régional de la photographie Nord Pas-de-Calais, ainsi qu'au Adler Planetarium - Astronomy Museum de Chicago. Son œuvre a été récompensée par le :  • Prix National Photographie Ouverte de Charleroi, 1982 • Prix Fernand Dumeunier, Charleroi, 1983 • Chicago Prize de Chicago, 2007. Pierre Radisic a enseigné, a dirigé des ateliers et a donné des conférences en Belgique, au Luxembourg, en France, en Espagne, en Suisse, en Grèce, en Grande-Bretagne et aux EtatsUnis. Il vit aujourd’hui à Barcelone (Espagne). 

À propos de Pascal Goossens Pascal Goossens est né en 1965 à Etterbeek (Belgique). Il travaille depuis de nombreuses années dans le champ de la photographie. En 2012, il est diplômé de la section photo de l’Académie d’Ixelles. En 2015, il décide d'ouvrir une galerie de photographie contemporaine dans le centre de Bruxelles. Le projet a mis deux ans à voir le jour. Il est depuis le 22 mars 2018, une réalité.  Le but premier de la galerie est de représenter de jeunes artistes travaillant dans le domaine de la photographie d'art et développant une approche hautement personnelle tant dans l'approche du médium photographique que dans leurs projets. La galerie présentera également les travaux de photographes de mode. En plus d’offrir un espace de diffusion, Pascal Goossens met son expertise de producteur au service des photographes ; il dirige à la même adresse, un laboratoire numérique.  


Galerie Pascal Goossens 
Galerie & laboratoire 
Rue de Flandre, 98 1000 Bruxelles 
info@galeriepascalgoossens.com 
.facebook.com/Galerie-Pascal-Goossens