lunedì 27 marzo 2017

Bruxelles, più di 8mila visitatori al Passa Porta Festival

Ce weekend, Bruxelles a accueilli le Passa Porta Festival, un événement littéraire ambitieux. Durant trois jours (du vendredi 24 mars au dimanche 26 mars), ce festival de littérature plurilingue a rassemblé plus de 150 personnalités du monde littéraire dont plus de 100 auteurs et artistes internationaux et plus de 50 traducteurs, journalistes, éditeurs et autres professionnels de la littérature dans 20 lieux de la capitale.
Les premières estimations concernant le nombre de festivaliers nous permettent de dire qu'il n'y en a pas eu moins qu'en 2015, à savoir 8.000 visiteurs. Les chiffres précis pourront être communiqués dans les jours à venir.
Cette sixième édition du Passa Porta Festival a permis à des milliers de festivaliers de rencontrer des auteurs, d’autres lecteurs, de flâner sous le soleil de Bruxelles et de découvrir la littérature de manière ludique. On a pu observer une grande diversité parmi le public tant en termes d’âge et que d’appartenance linguistique (francophones, néerlandophones, anglophones, hispanophones, … ont répondu présent).

La soirée d’ouverture à Flagey « How to Read the World » reflétait un des objectifs du festival, qui se veut une invitation à réfléchir ensemble sur le monde contemporain. La Turque Ece Temelkuran, la Franco-Iranienne Négar Djavadi et le Colombien Juan Gabriel Vásquez ont tous trois souligné l’importance de l’entrelacement entre petite et grande Histoire et se sont exprimés sur le croisement entre politique et littérature. « Le language des politiciens tend vers la simplicité ; le language des écrivains vers la complexité » (Juan Gabriel Vásquez à l’Ouverture du Passa Porta Festival). 

Le festival s’est ensuite poursuivi sur deux jours. Les programmes qui touchent aux sujets d’actualité ont rencontré un large succès de foule : salles combles pour, entre autres, l’intervention de Mikhail Zygar sur la Russie de Poutine, pour Dimitri Verhulst à propos de l’Europe, pour Ece Temelkuran au sujet de la Turquie, pour Almudena Grandes à propos de l’Espagne.

La lecture de textes inédits sur les attentats de Bruxelles écrits par Fikry El Azzouzi, Thomas Gunzig, Nathalie Skowronek, Christophe Vekeman, Isabelle Wéry et le débat de Frank Furedi, Lieven de Cauter, Tinneke Beeckman, François De Smet au sujet de la culture de l’angoisse ont également suscité beaucoup d'intérêt. Enfin, les rencontres avec Patrick Declerck, Ivan Jablonka et Céline Minard, ainsi que la visite guidée de l’exposition « BXL Universel » par Caroline Lamarche ont attiré un public particulièrement nombreux. 

Grâce au beau temps, les activités en plein air, tels que les balades littéraires, les écrivains portraitistes, les bouquinistes à la Bourse, la Poésiemobile de Peter Holvoet-Hanssen, accompagné d’Antoine Boute le samedi et de Laurence Vielle le dimanche ont également enthousiasmé le public.

Le festival prendra fin dans quelques minutes avec deux soirées de clôture : une au KVS avec Connie Palmen et Herman Koch et une à BOZAR, où une interview d’Annie Ernaux, précédée d’une lecture par Virginie Efira aura lieu. Deux belles soirées en perspective au terme d'un beau weekend tout entier consacré à la littérature.

Le Passa Porta Festival a lieu tous les deux ans, la prochaine édition du festival est donc prévue pour mars 2019.

Foto: ©Beniamin Boar

Nessun commento:

Posta un commento

COMMENTI
Attenzione: tutti i commenti anonimi verranno moderati e pubblicati solamente dopo l'approvazione della redazione di Fattitaliani.it.